Jeune Chambre de commerce de Québec

Démystifions le réseautage !

Quand on pense à des associations ou regroupements, on pense systématiquement au réseautage. Au fait, que veut dire ce terme si fréquemment utilisé de nos jours? Si je fais appel à mon entourage, je reçois plusieurs définitions différentes et surtout plusieurs fausses impressions.

En se fiant à Wikipédia, le réseautage social se rapporte à : « l'ensemble des moyens mis en œuvre pour relier des personnes physiques ou morales entre elles. […] Ces applications ont de multiples objectifs et vocations. Elles servent à constituer un réseau social en reliant des amis, des associés, et plus généralement des individus employant ensemble une variété d'outils dans le but de faciliter, par exemple, la gestion des carrières professionnelles, la distribution et la visibilité artistique ou les rencontres privées. » 1

En fait, le type de réseautage varie selon l’objectif que les gens poursuivent. La Jeune chambre de commerce de Québec est l’exemple parfait! Elle constitue plusieurs personnes, souvent en affaires, qui désire créer des liens supplémentaires dans l’optique d’augmenter leur visibilité et leurs partenaires d’affaires. Il existe donc des activités pour essayer d’attirer le plus de gens possible dans divers types d’événements et de moment dans la journée. Fait à noter que les activités de réseautage incluent également les activités de nature caritatives

Impliquant des êtres humains, il est normal que nous traitions ce phénomène social « cas par cas ». Voici quelques exemples d’activités :

Déjeuner rencontre
Plusieurs entreprises, surtout dans le domaine bancaire, encouragent leurs employés à aller dans les déjeuners-conférences. Dans ce type d’événement, les personnes présentes de façon régulière ont le mandat d’inviter d’autres personnes pour permettre d’agrandir les connaissances de chacun, renouveler les personnes présentes et axer sur la création de nouveaux partenariats d’affaires. Le but ici est d’avoir des gens de plusieurs milieux pour diversifier les sujets de conversation et les possibilités d’affaires.


Club affaires
Cette activité est plus structurée et a des objectifs très précis. Sa mission est de permettre à ses membres de bâtir un réseau privilégié qui favorise les échanges ainsi que le développement de liens durables entre jeunes gens d'affaires. Il s’agit de se rencontrer sur une base mensuelle prédéterminée, d’apporter des références concrètes au niveau des partenaires d’affaires, cibler de nouvelles opportunités et mettre des gens en contact. Pour ce type de réseautage, il faut être plus assidu, être très proactif pour identifier de nouvelles offres d’affaire tant pour nous que pour les mêmes de notre club affaires. Cependant, dans votre club affaires, vous serez assuré d’avoir des gens de divers milieux puisque deux personnes du même secteur d’activités ne sont pas autorisées. 


5 à 7
C’est lors de ces soirées que les participants, de façon aléatoire, échangent sur divers sujets à la recherche de nouvelles opportunités d’affaires. Cette formule est intéressante pour échanger, mais encore faut-il aller vers les gens, stimuler de nouvelles rencontres et diversifier les soirées. En effet, il arrive souvent que ces soirées comportent les mêmes personnes qui reviennent à ces événements périodiques. Dans ce cas, il faut soit être opportuniste et « utiliser » nos nouvelles relations professionnelles pour obtenir des références de leur entourage ou encore assister à ces soirées en variant le regroupement dont il est question. Dans ce type de réseautage, notre personnalité est importante. En effet, les gens souhaitent en général faire des affaires avec des personnes d’abord sympathiques, puis compétentes. Quand les gens vous réfèrent professionnellement ils le font souvent en mentionnant la convivialité des rapports que vous entretenez avec vos clients, votre compréhension des besoins et des qualités personnelles avant tout.   Il ne faut pas se méprendre, ce sont des activités de rencontres professionnelles et non de « blind dating », n’ayez pas peur! Pour être honnête, lorsque je me suis abonnée à la Jeune chambre de commerce de Québec, c’est exactement ce que je pensais! Ayant une vie occupée, j’ai préféré me concentrer sur d’autres types d’activités de jour plutôt que de soir et je n’étais pas intéressée à faire la rencontre au niveau de la gente masculine. Ça fait maintenant 3 ans que je suis à la JCCQ et je peux affirmer que j’ai fait de très bonnes rencontres suite à ces 5 à 7, créant même de nouvelles amitiés et plusieurs personnes ont pensé à moi dans leur entourage lorsqu’il était question de trouver une personne dans mon champ d’expertise.

Au-delà de tout ça, il est important de cibler ce que nous avons comme objectif et de s’ouvrir à tous ces types d’activités. Ne gardez pas vos anciennes croyances ou appréhensions! La meilleure façon de savoir quel réseautage est le meilleur pour nous, c’est de l’essayer. Il existe une multitude d’organismes et de regroupements selon vos champs d’intérêt. Il s’agit de s’impliquer, d’être ouvert aux autres et on fonce ! Il n’est pas nécessaire que l’activité soit formelle, la ville de Québec regorge d’activités, de conférences, de soirées, de tournois de golf, de galas et j’en passe.

De plus, lorsque vous prenez en charge un mandat au sein d’une organisation dans laquelle vous vous impliquez, il en va de votre image professionnelle. Assurez-vous de mener le mandat à terme et de le faire bien parce que si vous ne prenez pas ces engagements au sérieux, tous les partenaires de votre réseau associeront cette façon de travailler à vos pratiques professionnelles et ne souhaiteront pas faire affaire avec vous. Il est préférable de prendre peu de mandats que vous pourrez mener à terme, plutôt que plusieurs mandats que vous négligerez et qui auront un impact négatif sur la perception que les gens ont de vous. Si vous déléguez des représentants dans des activités de réseautage, assurez-vous donc de déléguer les plus sympathiques qui vont en quelque sorte incarner l’image de l’entreprise.

N’oubliez pas, ce qui fait le succès c’est la fréquence de notre présence, n’hésitez pas à renouveler les activités 3-4 fois par mois. Les activités de réseautage ne sont pas des opportunités d’affaires instantanées, donc il faut concevoir vos présences à ces activités comme du développement d’affaires à moyen terme. Préférez la fréquence à la quantité afin de bâtir des contacts d’affaires plus personnalisés, plutôt que de passer pour un professionnel qui est partout et donc donner l’impression que vous ne travaillez pas. Rappelez-vous que tous les professionnels qui participent à ce type d’activités n’ont pas le temps, ils le prennent. Au fond, le réseautage n’est pas nécessairement une activité, mais une façon d’être!

On se voit à la prochaine activité réseautage de la Jeune chambre de commerce de Québec !

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seautage_social

Par Amélie McNicoll, directrice de comptes, division comptabilité et finance, Randstad Professionnels

 

Calendrier <br /> des activités

Devenir membre<br />de la JCCQ

Répertoire des membres

Abonnez-vous à l'infolettre

Recherche d'articles


Partenaires :