Blogue

18 juin, 2021

Entrepreneuriat : 6 qualités qui traversent le temps

Entrepreneuriat : 6 qualités qui traversent le temps

Être entrepreneur exige des qualités bien particulières. Comme Alphonse Desjardins, qui se lança au siècle dernier dans l’aventure entrepreneuriale avec une forte volonté d’action collective, les entrepreneurs qui se distinguent aujourd’hui comprennent les besoins de leur clientèle et font preuve d’ingéniosité pour y répondre.

« Les dénominateurs communs entre les anciennes générations d’entrepreneurs et les nouvelles sont nombreux, souligne d’emblée Guy Bélanger, historien et auteur d’une biographie sur Alphonse Desjardins. Les caractéristiques principales d’un entrepreneur n’ont pas changé, elles se sont simplement adaptées à l’environnement d’affaires et aux enjeux actuels. Ce qui était bon hier l’est encore aujourd’hui, mais dans une vision et une approche différente de l’entrepreneuriat. »

1. Respecter ses valeurs

Si l’entrepreneuriat semble accessible à tous, le succès en affaires, lui, requiert un peu plus. « Avant toute chose, c’est une affaire de valeurs. À cet égard, il n’existe pas meilleur exemple qu’Alphonse Desjardins pour illustrer le rôle primordial des valeurs pour distinguer un bon entrepreneur d’un moins bon », explique l’historien.

« À travers sa sensibilité communautaire, Alphonse Desjardins a bâti une entreprise à échelle humaine qui avait d’abord pour but de favoriser le développement local. Puis il a su s’entourer des bonnes personnes, se faire des alliés et susciter l’adhésion à son projet associatif. »

« Développer par et pour sa communauté, voilà l’essence même de Desjardins. Et c’est ce qui a fait son succès ! »

Choisir un projet qui nous ressemble, qui est en lien direct avec nos valeurs, contribue à créer une marque forte et pertinente, qui résonne auprès d’un marché qui a des valeurs similaires.

Parmi les nombreuses valeurs prisées par les entrepreneurs les plus aguerris du Québec et d’ailleurs, certaines font carrément l’unanimité. L’ouverture, sous toutes ses formes, ouverture aux autres, aux idées, aux changements, est incontestablement gage de succès. Dans un même ordre d’idées, le partage, d’informations diverses, d’expériences et de compétences, enrichit considérablement toute organisation. Rigueur, responsabilisation, créativité et adaptabilité sont aussi des clés de croissance privilégiées par les meilleurs entrepreneurs.

2. Faire preuve de résilience

Au-delà de l’audace et de la ténacité, qui vont de pair avec tout projet entrepreneurial, la résilience est une qualité essentielle pour réussir en affaires.

Savoir se relever, tirer des leçons de ses erreurs et ne pas les répéter, continuer d’avancer dans l’adversité, toutes ces réalités sont celles de l’entrepreneur.

« Alphonse Desjardins lui-même a dû faire preuve d’une grande résilience pour mener à bien son projet collectif, précise Guy Bélanger. Il faut se situer dans le contexte de l’époque. Une telle idée était très innovante, voire loufoque pour certains, mais Desjardins avait la profonde conviction d’avoir, là, la solution à bien des problématiques de crédit vécues dans sa communauté, lesquelles freinaient le développement local. Contre vents et marées, il a maintenu le cap, rectifié le tir et progressé. »

Juste cette année, de nombreux entrepreneurs ont prouvé qu’il est possible de se retourner rapidement pour faire face à une situation exceptionnelle. Il n’est évidemment pas possible pour tous de changer d’offre de service, mais la capacité de voir plus loin que la tempête demeure quand même un atout pour se démarquer et durer en affaires.

3. Exploiter ses aptitudes relationnelles

Les qualités communicationnelles comptent parmi les principaux atouts d’un bon entrepreneur. Avoir de l’entregent peut faire toute la différence entre une modeste progression et une réelle croissance.

Alphonse Desjardins le démontrait déjà à l’époque. Journaliste de formation, il était doté de fortes aptitudes sociales qui lui ont été d’un grand soutien pour trouver des appuis et susciter l’adhésion à son projet.

De la même façon, les aptitudes relationnelles et l’empathie sont primordiales pour mobiliser une équipe. Les ressources humaines constituent la plus grande richesse d’une entreprise prospère et concurrentielle.

Aujourd’hui plus que jamais, la qualité des relations qui lient les entrepreneurs à leur réseau d’affaires témoigne de sa solidité à long terme. Les aléas de la vie et les conjonctures défavorables sont des épreuves qu’on ne peut traverser seul. L’expression « se serrer les coudes » prend ici tout son sens, et les aptitudes relationnelles en font foi.

4. Avoir le sens du réseautage

Beaucoup d’efforts doivent aussi être investis pour bâtir un réseau de contacts solide. C’est simple : sans réseau, point d’affaires.

« M. Desjardins a ratissé large dans la communauté pour bâtir un réseau fort et diversifié, note Guy Bélanger. Les gens d’affaires, les femmes, le clergé, les politiciens, il n’a ménagé aucun effort pour élargir toujours davantage sa sphère d’influence. »

Le contexte a changé, mais l’importance du réseautage est encore primordiale. Elle prend une saveur toute particulière dans les périodes comme celle que nous traversons en ce moment. C’est l’occasion d’approfondir les relations avec ses partenaires, de créer de nouveaux liens avec des joueurs clés de son milieu et même de s’allier avec ses concurrents pour échanger sur les défis communs. Qui sait, ces maillages peuvent révéler des occasions d’acquisition ou de fusion. Solliciter son institution financière est également une bonne stratégie : les directeurs de comptes sont en lien avec un éventail de collègues et de collaborateurs qui peuvent contribuer au succès d’une entreprise.

5. Ne jamais cesser d’apprendre

Parce que la compétitivité d’une entreprise passe inévitablement par sa capacité à s’adapter à un environnement en mutation, un bon entrepreneur doit être ouvert à l’amélioration continue et à l’acquisition de nouvelles compétences.

Les programmes visant à encourager les entrepreneurs à se perfectionner ne manquent pas, notamment ceux des gouvernements, et l’offre de service en matière de formation est aussi vaste que diversifiée.

Comme dit l’adage : il n’est jamais trop tard pour apprendre et s’améliorer!

6. Développer une vision durable

Intégrer les dimensions sociales et environnementales dans sa stratégie d’affaires est incontournable de nos jours.

« Le développement durable existait bien avant qu’on lui donne un nom, mentionne M. Bélanger. L’approche entrepreneuriale d’Alphonse Desjardins, bien qu’elle date de 120 ans, reflète à certains égards ces grands principes! »

Développer et croitre dans une vision durable n’est pas qu’une tendance lourde, c’est une réalité d’affaires reconnue et recherchée, un véritable gage de pérennité. Désormais, toute initiative de croissance doit être réfléchie dans un souci de développement durable et plus l’effort sera grand, meilleures seront les retombées.

Mélanie Larouche – Desjardins

Nos partenaires

  • logo partenaire
  • logo partenaire
  • logo partenaire
  • logo partenaire