La JCCQ

Membre en vedette

Yohan Poliquin

Co-fondateur
Effet Monstre

Quel est ton parcours ?

Je suis depuis plus d’une décennie impliqué dans la gestion de projets d’affaires, dans l’organisation d’événements et dans la création de solutions web. J’ai acquis une solide expérience dans le développement d’outils technologiques pour entreprises, allant des plus simples aux plus complexes. J’ai fondé en 2013, avec Raphaël Théberge, l’Effet Monstre, qui a justement pour mission de fournir aux gens d’affaires des solutions technologiques opérationnelles innovantes afin d’assurer leur succès.

En quoi consiste ton travail ?

J’assure la bonne gestion des mandats confiés à l’Effet Monstre, du début à la fin. J’accompagne le client, identifie ses besoins et participe à développer la solution technologique qui va simplifier ses opérations et concrétiser ses objectifs. Je suis aussi très actif dans le volet développement des affaires.

Quelles sont tes aspirations personnelles et professionnelles ?

C’est par l’entreprise que j’ai fondée que je réalise mes aspirations. Je fournis aux entreprises et aux entrepreneurs, peu importe leur chiffre d’affaires et leur domaine d’expertise, des solutions qui simplifient leurs opérations au quotidien, ainsi que des outils technologiques qui leur permettent de performer, repousser leurs limites et se distinguer.

Quelles sont les valeurs qui te guident dans tes actions au quotidien ?

L’action elle-même! Pour progresser et se dépasser, il faut agir.

Quels projets ou réalisation es-tu fier d’avoir mis sur pieds ?

Chaque projet réalisé est une fierté. Avec l’Effet Monstre, j’entre en contact avec des entreprises et des entrepreneurs issus de tous les milieux d’affaires, ce qui m’amène à développer des solutions répondant à leurs besoins spécifiques. Par exemple, pour Surmesur ( www.surmesur.com ), nous avons élaboré des solutions de plus en plus complexes pour faciliter leurs opérations, dont une application intranet ultra performante et une plateforme de réalité augmentée. Le projet d’activation vidéo pour Bell Canada, tenu dans le cadre du Festival d’été de Québec, des Francofolies de Montréal et du Festival international de Jazz de Montréal, a quant à lui permis d’élargir notre gamme de services. Je suis également fier de voir un client réussir à s’implanter dans un tout nouveau marché, tel que l’a fait Invictus Gloves ( www.invictusgloves.com ), qui offre aux athlètes de haut niveau d’accroître leur performance en créant des gants de sport adaptés. L’entreprise, pour qui nous avons développé une solution e-commerce & un concepteur visuel 3D permettant de créer les gants en ligne, a réussi un super coup : percer le marché américain du football!

Pourquoi es-tu membre de la Jeune chambre de commerce de Québec (JCCQ) ?

C’est un milieu dynamique et stimulant, avec un réseau de qualité offrant de multiples opportunités d’affaires. En tant que membre, notre équipe est fière d’avoir développé le nouveau site web de la JCCQ et d’ainsi contribuer à faire rayonner les entrepreneurs de la ville de Québec.

Quel est ton activité préférée à la JCCQ ?

Le lancement de la programmation annuelle est un incontournable. Cela permet de planifier ses projets pour l’année, rencontrer de nouvelles personnes, saisir de belles opportunités et élargir son implication.

En dehors du travail, qu’est-ce qui t’anime et te passionne ?

Le sport, tout particulièrement le Crossfit, pour la discipline, le dépassement de soi et pour la compétitivité que cela implique. Star wars, pour assouvir mon côté geek. La lecture et les voyages, parce que je suis curieux intellectuellement.

Quelle est ta plus grande fierté ?

Je suis fier d’avoir bâti l’Effet Monstre, grâce à laquelle je fais ce que j’aime. Je côtoie des gens d’affaires dynamiques, je gère une équipe créative et je repousse mes limites.

Quel est ton repas préféré ?

Les tartares! Que ce soit au saumon, au thon, au pétoncle ou au bison, j’en mangerais tout le temps. Mon côté environnementaliste me dit de manger un peu plus végétarien mais, heureusement, j’ai aussi un côté gourmand. Je préfère écouter ce côté là.

Quel métier souhaitais-tu exercer lorsque tu étais un enfant ?

Jedi. ou astronaute. D’ailleurs, avec l’émergence du tourisme spatial, je n’écarte pas l’idée d’aller dans l’espace un jour 😉

Nos partenaires

  • logo partenaire
  • logo partenaire
  • logo partenaire